Merci !

Merci de ne pas utiliser les photos de ce blog sans mon accord. (Si vous me le demandez, je serais ravie de pouvoir vous aider !)

Et merci de laisser vos impressions, remarques et commentaires qui nourrissent mes recettes et mes voyages ! 

Moi, moi, moi...

  • Carotte
  • Le blog de Carotte
  • Après le cahier de recettes en ligne pour pouvoir cuisiner partout, j'ai arrêté la gastronomie et me lance désormais à la conquête du monde. Rien que ça. Retrouvez donc z'ici les aventures d'une petite carotte aux quatre coins du globe.

Vous n'y auriez jamais pensé.

"Le gras, c'est la vie". (Caradoc dans la série télévisée Kaamelott) 

"On ne vivra pas vieux, mais au moins on se sera bien marré" 

"J'aime les plaisirs simples, il constituent le dernier refuge des êtres complexes" (O. Wilde)

"Si tu veux que la chance te sourie, évite de lui faire la gueule" (E.T.)

"On n'a jamais su finalement ce que les antilopes avaient contre les lopes" (lu sur bshfr.org)

"Happiness is real only if shared" C Maccandless (Into the wild)


Recherche

Lundi 11 novembre 2013 1 11 /11 /Nov /2013 22:25

Petits bonheurs du matin...

 

M., 10 ans "Si j'étais un personnage célèbre, je serais Jimmy Hendrix parce qu'il joue de la guitare électrique."

 

et son frère, O. 10 ans "Si j'étais un personnage célèbre, je serais Bon Jovi parce qu'il fait du rock."

 

Comme quoi, parfois, même en CLIS, on a des belles références ! En tous cas, ces deux phrases du matin ont illuminé ma journée de vendredi ! Bonne semaine électrisante à vous tous !

Par Carotte - Publié dans : Ca se mange pas, mais c'est pas grave
Laisser une miette de carotte. - Voir les 1 petites miettes qui traînent
Lundi 13 mai 2013 1 13 /05 /Mai /2013 19:00

Ce n'est pas que je n'ai plus rien à vous raconter. Bien au contraire. Mais voilà. Plus trop le temps, encore moins l'envie. Ca reviendra ptête...

En attendant, juste un petit message pour vous signifier que je vais malgré tout très bien et que la cuisine et les voyages ne se sont pas arrêtés, loin de là, avec l'arrêt (temporaire ?) de ce blob (après deux fautes de frappe, je laisse blob, c'est plus joli). Et que si vous voulez que je vous raconte tout ça, rendez-vous en terrasse au soleil pour un café :-) 

A bientôt !

Par Carotte
Laisser une miette de carotte. - Voir les 5 petites miettes qui traînent
Mercredi 17 octobre 2012 3 17 /10 /Oct /2012 09:27

Ou plutôt un mercredi sur son 158 mais ne chipotons pas. 

Je refais surface un court moment pour vous faire partager ou repartager encore et encore ma petite phrase du mardi avec un jour de retard... 

Le mois d'octobre est calme : personne de malade sur ma circonscription... Je reste dans mon école de rattachement pour la deuxième journée consécutive. Collages, bidouillages, comptinages... Je suis en maternelle, maîtresse "volante", d'une classe à l'autre en fonction des besoins... 

Mais à la récré, point de service ni de préparation à faire ! Je me pelotonne discrètement sur une banquette et je ré-ouvre Matilda. Oui, encore.

http://www.leslecturesdeliyah.com/wp-content/uploads/2010/11/Matilda-Roald-Dahl-Les-lectures-deLiyah.jpg

Et là, ignorant le tumulte provenant de l'extérieur, je retombe sur ce bijou : 

"Pour moi, l'école parfaite, mademoiselle Candy, est celle où il n'y a pas d'enfants du tout. Un de ces jours, j'en ouvrirai une de ce genre. Je crois que ce sera une grande réussite." 

Ou la pédagogie version Mlle Legourdin. 

http://a405.idata.over-blog.com/522x460/3/56/53/76/livres/matilda-planche.jpg

Merci à la plume magique Roald Dahl pour ces petits moments volés... 

 

Attention : ce message contient une dédicace spéciale à Za ;) 

 

logo-mardi-31

Par Carotte - Publié dans : Ca se mange pas, mais c'est pas grave - Communauté : Le mardi sur son 31
Laisser une miette de carotte. - Voir les 1 petites miettes qui traînent
Mardi 10 avril 2012 2 10 /04 /Avr /2012 09:03

Une jolie idée de Sophie : poster tous les mardis, une phrase, rien qu'une petite phrase, tirée du livre que vous êtes en train de lire. Mais pas n'importe laquelle. Juste une, et tirée de la page 31. Je ne garantis pas de participer systématiquement (ma mémoire de poisson rouge risque de me jouer des tours), mais pour redonner un peu de souffle à mon blog alors que je suis bien moins inspirée pour écrire depuis que je suis rentrée en France, je vais laisser aujourd'hui un peu de place à un auteur, laisser les phrases s'exprimer telles quelles et vous faire partager ma lecture du moment. 

logo-mardi-31.jpg

Et on commence avec John Fante, Demande à la poussière (Ask the dust), le précurseur des auteurs de la beat generation, un pré-Bucowski comme nous l'annonce la quatrième de couverture. J'ai l'impression de lire du Kerouac avant l'heure. Encore un jeune auteur qui se croit incroyable et écrit sa propre autobiographie romancée et torturée dans les années 30. 

 

"Combien de fois je l'ai souhaité ce moment, et voilà le travail, j'y suis et je n'ai pas changé, ni moi ni les Lola Linton de la terre entière, mais je me figurais que je serais riche et je suis pauvre." 


Prétentieux, déconnecté de la réalité, sans le sou, errant seul dans un Los Angeles où les anges n'existent pas, le personnage Bandini / Fante est prodigieusement énervant, mais ça se lit bien. Ca me donne envie de tout plaquer pour aller raconter ma vie en Californie. 

 

john_fante_-_Ask_the_dust.jpg

 

Et vous, vous lisez quoi aujourd'hui ? 

Par Carotte - Publié dans : Ca se mange pas, mais c'est pas grave
Laisser une miette de carotte. - Voir les 2 petites miettes qui traînent
Lundi 27 février 2012 1 27 /02 /Fév /2012 17:43

J’ai déjà dit combien le retour peut être difficile. Incompréhensible. Même revenue à une vie « normale », auto, boulot, dodo, de soudains accès de nostalgie me prennent. Je mets en général tout sur le dos de l’école, de la violence ambiante, de la fatigue, des envies de repartir contrariées par les obligations de la vie, de devoir à nouveau faire attention à ce que je fais, ce que je dis, pour ne pas froisser des sensibilités, me justifier aussi. Certains ne comprennent pas ce besoin de partir. Je devrais n’être que dévotion, sacerdoce et vocation pour mon métier. Que certes, j’aime bien. Quelques petits moments de bonheur parfois me rappellent pourquoi je l’ai choisi. Mais face à un voyage où pendant 6 mois aucune question ne s’est posée… Il est dur de faire le poids.

Alors en attendant d’avoir le courage d’assumer mes envies et de redemander une dispo, je voyage à domicile. Etant désormais dotée d’un canapé, je me suis réinscrite sur le site « couchsurfing ». Succès fou. On doit pourtant être nombreux à Marseille, mais il semblerait que mon profil apparaisse dans les premiers et c’est ainsi qu’avec ma grande capacité d’organisation, j’ai accepté deux groupes le même soir… Sauf que mon appart est bien doté d’un canapé, mais d’un seul. Et que, malgré mon état de semi camping, je n’ai pas de matelas qui traine. Qu’à cela ne tienne, on se serrera.

Et c’est ainsi (bis) que voilà 1 grenobloise, une canado-israelienne, un anglo-israelien et deux colombiennes étudiantes en France se sont retrouvés près du palais Longchamp.  La situation est déjà assez originale. Mais un détail manque : les colombiennes ne parlent pas un mot d’anglais. Les israéliens pas un de français. Ni d’espagnol.

Mais ça marche ! Entre les séances de traduction simultanée, les fous rires internationaux et le « body language », on finit, à grands coups de tisanes, vin rouge et bières à échanger (comme on peut), rire (beaucoup) et surtout à déplier canapé, installer tapis de sol, sortir les duvets, couvertures et autres…. On réinvente le jeu du taquin pour réussir à caser tout le monde, un matelas par là, on déplace la table, et hop. Tout le monde est installé, on peut dormir. Enfin, dès lors qu’on aura réussi à arrêter de rire. Ambiance colonie de vacances. Un peu de fraicheur, de simplicité, de spontanéité dans ce monde de brutes. Une petite soirée où l’on rencontre des gens vraiment chouettes, une petite réminiscence de voyage chez soi… Si tu ne vas pas au voyage, le voyage viendra chez toi… 

Par Carotte - Publié dans : Voyages, voyages...
Laisser une miette de carotte. - Voir les 4 petites miettes qui traînent
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés