Appelez moi Vivien Leigh. Tout simplement.

Publié le par Carotte

 

Bentota / Brief Garden, 18 décembre 2011

 

IMG_3515.JPG

 

Une porte bleue au milieu de la jungle sur une photo. Voilà ce qui a initialement déclenché l'envie irrépressible de ma maman d'aller visiter le Brief Garden dessiné par Bewis Bawa à Kilawala, à quelques kilomètres de la côte en remontant vers Negombo. On pose donc notre serviette à Indurawa, au bord d'une très jolie plage en attendant d'aller voir ce joli jardin.

Si vous avez vu ou lu « Le jardin secret », vous aurez une bonne idée de l'impression ressentie dans ce jardin. Nous sommes les seules touristes ici, il faut dire que pour y venir, il faut être soit riche, soit motivé. Nous étions motivées. Un premier bus pour Aluthgama, un deuxième nous dépose devant un panneau « Brief » écrit en lettre gothiques. C'est parti, cheminant entre les mares où les lotus ont élu domicile, des fleurs qu'Aurélia aurait voulu à toute force ajouter à son jardin, des maisons isolées, des villageois en deuil mais étonnamment joyeux, nous indiquant avec des regards étonnés la direction du jardin. Il ne doit pas souvent y avoir des visiteurs pédestres ici. Guère de visiteurs tout court d'ailleurs : quand on arrive devant l'entrée principale, tout semble désert. J'avais pourtant appelé la veille pour vérifier. En effet, la grande porte jaune s'ouvre et un jeune homme nous ouvre la grille du jardin. Impression de pénétrer dans le jardin secret de l'histoire. Des petites allées serpentent entre les arbres, palmiers, pelouses et créations plus originales dues au créateur des lieux. Le tout est assez petit, du moins la partie à laquelle on a accès, mais la maison recèle encore nombre de surprises. Une fresque colorée, des panneaux d'animaux en argile, un mur de bouteilles, des sculptures, une salle de bain extérieure avec fontaine, des terrasses ombragées, une immense bibliothèque, de beaux meubles. Tout est chic sans être ostentatoire. On comprend facilement l'artiste australien Donald Friend qui y est resté 5 ans au lieu de 5 jours ; ou Vivien Leigh et Laurence Olivier qui y avaient posé leurs bagages lors d'un tournage. L'endroit est beau, simple, on a envie de s'y poser. L'accueil est en plus adorable : un petit thé sur la terrasse et je m'en crois déjà propriétaire. Non, vraiment ? Tant pis... Je reviendrai m'y installer plus tard, dans une autre vie. En attendant, continuons à arpenter celle-là, en profitant de ces petits moments hors du temps où l'on s'amuse à se prendre pour une autre.

 

IMG_3531.JPG

Commenter cet article

Christine Leroy 03/01/2012 12:42


C'est si joliment raconté que je n'ai rien à ajouter...

Carotte 05/01/2012 16:52



merci :)