Bandipur

Publié le par Carotte

 

Il y a des moments comme ça, magiques. Difficiles à définir : pourquoi à cet endroit précis, à ce moment, tout s'est accordé de manière parfaite ? Pas d'éclat particulier mais une harmonie absolue.

Une montée accrochées à l'arrière de la jeep, le plus mauvais chowmein jamais avalé, du soleil, une crête avec une vue parfaite sur les deux vallées, des rizières, des temples, deux tikkas, des figuiers sacrés, du maïs qui sèchent dans les maisons, des « Namasté ! Where are you from ? France ! Oh ! Bojourcomentalévou ? » sincères et enjoués, des chèvres, des bébés chèvres, pas de voiture, peu de mobs, un métier à tisser, un immense terrain de foot, des rizières et surtout un balcon sur la place du village. Et des jeux d'enfants, karoms, cordes à sauter, les femmes qui discutent dans un coin, le conseil des hommes un peu plus loin, le cours de flute qui joue faux, une bière, deux verres, un coucher de soleil, des festivités funéraires avec cymbales et tambours. Une petite chambre newari dans une vieille maison...

Comme quoi, le bonheur tient parfois à peu de choses...

Publié dans Sur la route... Népal

Commenter cet article

Za 21/08/2011 18:45



Profite de chaque minute ! La Caroline qui reviendra ne sera pas celle qui était partie...