Namasté...

Publié le par Carotte

Arrivée en Inde.

Surprise.

Je m'étais tellement préparée au pire que je trouve Delhi calme...

 

Delhi :

 

Notre première journée à Delhi commence avec la visite du fort rouge, immense, la muraille extérieure est superbe et impressionnante mais, une fois à l'intérieur, on a plutôt l'impression d'être dans un joli parc avec des petits bâtiments très mignons, d'influence arabe, des grandes pelouses sur lesquelles viennent passer la journée les indiens fortunés parés de leurs plus beaux atours à 'ombre des figuiers et baniers. Il n'y a malheureusement pas d'eau mais on imagine comme cela devait être beau et agréable quand le « canal réfrigérant » et les bassins fonctionnaient... On aurait apprécié les vertus de cette clim naturelle... Il fait chaud... très chaud !

 

Et aussi, exploration du quartier routard en transit de l'hôtel, recherche de bus pour Manali. On décide en effet de partir le soir même dans les montagnes pour commencer.

On arrive trop tard pour choper un bus « Volvo deluxe ». On prend donc un bus local... Tout un poème, mais après les taxis-brousse, je trouve ça presque luxueux : on a chacun une place assise, pas le grand confort, mais on a vu pire ! Et puis, il n'y a « que » 15 heures de route...

Mathieu a les genoux qui cognent (les indiens, comme les népalais, ne sont pas réputés pour leur haute stature). J'ai l'oeil rivé au sac tout le long (j'avais oublié une chaine pour l'attacher). Mais finalement, pas de mauvaise surprise. Après une loooongue nuit, on arrive à Manali, entiers et avec toutes nos affaires.

 

 

Manali :

 

Ville réputée pour ses activités extérieures : escalade, canyoning, parapente, ski en saison...

Nous n'y sommes que de passage, la ville en elle-même étant assez agréable mais n'offrant que peu d'intérêt, autre que celui d'être le point de passage obligé pour aller dans la vallée de la Spiti. On y passe quand même une journée, le temps de se remettre des 15 heures de bus, à se balader pour voir les quelques temples et jolies maisons. Rien d'exceptionnel, mais il fait bon, tout est vert, au milieu des montagnes. On y est plutôt bien...

Publié dans Sur la route... Inde

Commenter cet article

babeth 11/09/2011 21:02



Coucou !


 


Heureuse d'avoir enfin un peu de vos nouvelles !


Pour ce qui est des genoux qui cognent. Alain avait vécu la même aventure en côte d'ivoire sur 500 km de piste dans le coffre d'une 404 pigeot entre deux Africains. La tête aussi touchait. Moi,
j'étais plus à l'aise, nous n'étions que 4 et un bébé au sein sur la banquette arrière ! Ah la la les jeunes profitez en. Ici ma rentrée fut un enfer et demain ça recommence. Je ne sais si j'y
survivrais ! Gros bisous à tous les deux et bonne suite d'aventures !