Polonnaruwa

Publié le par Carotte

Polonnaruwa, 10-11 décembre 2011

 

Ancienne cité chola puis cinghalaise dont il ne reste aujourd'hui que quelques belles ruines regroupées dans un parc ombragé et agréable. On enfourche nos vélos une fois de plus en essayant d'oublier ce que nos fessiers ont déjà subi 3 jours plus tôt et on part à la découverte des bouddhas, des pierres de lune, des colonnes, des gardiens de pierre, des dagobas blancs ou en brique moussue. Si on y perd en points aventure comparé à Anuradhapura (les monuments sont bien indiqués, les routes dégagées, les entrées surveillées), on y gagne en beauté des monuments. Bien mieux conservés que chez sa voisine plus ancienne, et surtout plus impressionnants.


IMG_3085.JPG 

 

Au bord du lac, un trône – lion accueille nos acrobaties avec sa gueule pleine de dents émoussées par 1000 ans d'histoire. Ils ont beau être plus petits que ce à quoi on s'attendait, les quatre bouddhas du Ghal Vihara sont magnifiquement touchants. Taillés à même le rocher d'où ils sont excavés, l'un entre le parinirvana et semble très paisible, l'autre à côté semble veiller sur lui avec ses bras croisés.

Le quadrangle, même en fin de parcours et donc avec beaucoup de fatigue dans les pattes, ne déçoit pas. Les éléphants, canards et chevaux des pierres de lune n'attendent que nos pieds pour s'essuyer, les bouddhas trônent toujours aussi sereinement, le dos incroyablement droit, les vaches cachées sur les gardiens de pierre semblent quémander des caresses et il ne manque que les toits de la plupart des monuments pour s'y croire vraiment.

 

Un conseil : si vous attaquez le matin, commencez par le nord et redescendez petit à petit. On ne vous garantit pas un calme absolu, mais vous éviterez le plus gros des cars de touristes qui réalisent traditionnellement le parcours dans le sens inverse...

Commenter cet article

christine 19/12/2011 02:25


Oui, c'est étrange que les guides disent atant de bien d'anuradhapura alors que nou avons unanimement préféré Polonaruwa !